Actualités / Conseils petite enfance

Gestion des émotions : comment accompagner son enfant ?

17 Avril 2019
Gestion des émotions : comment accompagner son enfant ?

Par ses gestes, ses mimiques, ses pleurs, votre enfant manifeste dès sa venue au monde un certain nombre d’émotions qui ne sont pas toujours faciles à décoder et à accompagner. Avant l’acquisition du langage, ces manifestations émotionnelles sont encore plus essentielles pour permettre à l’enfant d’exprimer son état interne.

Comprendre les émotions de l'enfant

La colère, la peur, la joie et la tristesse sont les quatre émotions de bases sur lesquelles se fondent les interactions entre l’enfant et son environnement. Jusqu’à environ 6 ans, le cerveau de l’enfant n’est pas assez mature pour lui permettre de gérer ses réactions émotionnelles et de prendre du recul sur la situation.

Catherine Gueguen, pédiatre, fait état de véritables « tempêtes émotionnelles » qui submergent l’enfant. C’est donc grâce à votre accompagnement bienveillant que l’enfant va pouvoir peu à peu mieux comprendre ses émotions et les exprimer avec plus de facilité.

Accompagner les émotions de votre tout-petit

Quand votre bébé pleure, faites-vous confiance et faites ce qui vous vient spontanément à l’esprit : le bercer, le prendre dans vos bras et lui parler. Observez-le ensuite et repérez les signes de fatigue : tout comme vous, le tout-petit est plus sensible lorsqu’il est fatigué mais il ne peut pas le dire.

Votre enfant est très réceptif à vos propres émotions. Même si cela n’est pas toujours simple, essayez de garder votre calme, notamment lorsque la colère gronde. Si vous en ressentez le besoin, isolez-vous quelques minutes en lui expliquant. Respirez profondément à plusieurs reprises afin de vous apaiser.

Le tout-petit ne comprend pas ce qui se passe en lui et peut être submergé par ses émotions. Aidez-le à en comprendre le sens, en mettant des mots sur ce que vous voyez : « Tu es triste parce que tu as perdu ton doudou. », « Tu en en colère parce que tu dois partager ton jouet. ». Faites-le également lorsqu’il est content : « Tu es joyeux. », « Tu es gai. » etc. Peu à peu, il va pouvoir se saisir des mots que vous utilisez et les mettre en lien avec ses ressentis.

Les émotions ont toutes la même valeur. Il est normal que votre enfant ressente parfois de la colère et de la peur, qui ne doivent pas faire l’objet d’un jugement de valeur.

Nos dernières actualités / Conseils petite enfance