Actualités / Conseils petite enfance

Arrivée d’un deuxième enfant : accompagner son aîné

24 Septembre 2019
Arrivée d’un deuxième enfant : accompagner son aîné

Une naissance nécessite bien souvent une réorganisation des habitudes de vie, des espaces et de la place de chacun au sein de la famille. A la naissance d’un deuxième enfant, l’aîné « perd » sa place d’enfant unique. Il doit parfois partager sa chambre puis ses jouets en plus de ses parents. Toutefois, les réactions sont très différentes en fonction des enfants et de leur âge. Certains enfants ne se sentent pas du tout menacés par l’arrivée d’un bébé et continuent leur développement sans manifester de perturbation, tandis que d’autres peuvent développer des sentiments de jalousie, se sentir négligé voire rejeté.

Nos conseils pour aider votre aîné à trouver sa place à l'arrivée du deuxième enfant : 

  • Respectez les émotions de votre tout-petit et rassurez-le sur l’amour que vous lui portez. Passez du temps en tête à tête avec lui, à jouer et à vous câliner.
     
  • Posez des mots sur ce qui se passe pour vous et ce qui va changer ou non dans sa vie d’enfant. En effet, les 9 mois de grossesse vont lui permettre petit à petit de se faire à cette idée et d’apprivoiser ce nouveau venu. Proposez-lui de toucher votre ventre s’il le souhaite, de participer aux préparatifs de l’arrivée du bébé ou encore de lire des histoires en lien avec la situation.
     
  • Accompagnez votre enfant dans la création de liens avec le bébé (« Regarde, il te sourit ! »). Vous pouvez aussi lui proposer de vous aider à prodiguer des soins au bébé (biberons, câlins, jeux...), mais éviter de le propulser à la place du grand (à fortiori s’il a deux ou trois ans) en lui donnant des responsabilités qui dépassent ses compétences d’enfant.
     
  • Acceptez ses éventuelles régressions et son ambivalence, parfois nécessaires pour trouver sa nouvelle place au sein de la famille.
     
  • Proposez-lui de faire comme vous, en jouant avec une poupée. Il pourra ainsi vous imiter dans les soins, mais aussi faire comme il le souhaite avec sa poupée. N’oubliez pas que lorsqu’il joue, il n’est pas dans la réalité et que dans le jeu tout est possible.
     
  • Enfin, organisez des sorties auxquelles le bébé ne peut pas participer pour qu’il trouve aussi des bénéfices à être l’aîné.

Nos dernières actualités / Conseils petite enfance